CE QUE VOUS IGNOREZ SUR LE VEGANISME : MODE DE VIE, ALTERNATIVES, CERTIFICATIONS

Publié le : - Catégories : univers

Depuis quelques années, les modes de consommation évoluent nettement, en lien direct avec la prise de conscience des populations face à l’impact de l’homme sur la planète. En effet, qu’il s’agisse des actions menées en faveur du climat, ou des modifications des comportements auprès de la faune, les hommes tentent de trouver des alternatives à la surconsommation et à la souffrance animale.

Dans cette démarche générale, de nouveaux modes de vie ont fait leur apparition, comme c’est le cas pour le véganisme. Loin de se résumer à une adaptation du régime alimentaire, ce principe a rapidement convaincu de nombreux adeptes. En cause, principalement, le sort réservé aux animaux, considérés comme les premières victimes de l’homme dans son quotidien.

Mais savez-vous réellement ce qu’est le véganisme, et ce qu’il implique ? Nous vous proposons un tour d’horizon de ce phénomène, qui se répand de plus en plus au sein de la population.

feuille verte englobe terre

Comprendre le véganisme

Comme souvent lorsque nous faisons face à quelque chose de nouveau, nous avons tendance à nous montrer sceptiques, sans forcément chercher à en comprendre davantage. Avant de s’attarder sur la façon dont il se met en œuvre, interrogeons-nous donc sur ce qui définit le véganisme.

Être végan, c’est quoi ?

Tout d’abord, il faut savoir que le mot « vegan » ne date pas d’hier. S’il n’est utilisé en France que depuis les années 2010, il a fait son apparition pour la première fois en 1944 aux États-Unis. Il définit aujourd’hui un mode de vie lié à des convictions et une sensibilité profondes, que ce soit en rapport direct avec le bien-être animal, ou, de façon plus large, la cause environnementale.

En effet, le véganisme a pour principe de ne consommer aucun produit ayant une origine animale. Cela concerne non seulement la nourriture comme la viande, les œufs ou encore le miel, mais également la cosmétique et l’habillement. Le végan ne porte donc pas de cuir ni de laine, et n’utilise pas de produits d’esthétique ayant un quelconque impact sur la faune.

Quelle est la différence entre un végan, un végétarien et un végétalien ?

Vous l’aurez donc compris, le véganisme va bien au-delà du simple régime alimentaire, puisqu’il s’applique dans tous les produits de la vie quotidienne.

En comparaison, le végétarisme et le végétalisme sont tous deux des adaptations liées uniquement à la nourriture. Un végétarien ne mangera tout simplement pas de viande. Certains vont jusqu’à ne pas consommer de poisson non plus.

Une personne végétalienne, de son côté, se passera également de tous les produits alimentaires liés à une production animale, qu’il s’agisse de nourriture à base de lait, de miel ou d’œufs.

L’idéologie végane face aux idées reçues

Devant la méconnaissance du véganisme, de nombreuses idées reçues ont surgi pour tenter de discréditer ce mode de vie. D’un point de vue nutritionnel, par exemple, il est souvent dit que l’absence de viande provoque des carences alimentaires, ou que le régime végan manque de diversité. Il faut savoir qu’en adaptant correctement son alimentation, les repas peuvent être très variés et apporter tous les éléments essentiels au corps humain.

Il en est de même pour la cosmétique et l’habillement. Être végan ne se résume pas à supprimer certains produits : il s’agit simplement de leur trouver des remplacements qui n’ont pas d’impact sur le monde animal. Et pour cela, la planète regorge de plantes et d’aliments naturels adaptés.

Le véganisme au quotidien : des solutions existent !

En réalité, le plus gros obstacle à franchir est celui des habitudes prises depuis des générations. Une fois cette barrière passée, les convictions de chacun peuvent plus facilement s’exprimer dans le quotidien d’une personne végane.

L’alimentation végane

Dans l’esprit populaire, les végans ne se nourrissent que de graines et de produits naturels fades, sans se poser la question des nutriments qu’ils ingèrent. Or, les éléments comme les protéines, les vitamines ou encore le calcium sont naturellement présents dans de nombreuses plantes. Le tout est effectivement de savoir associer les aliments afin que leurs valeurs nutritionnelles se complètent sans générer de carence.

Pour ce qui est de l’assaisonnement, des textures et des saveurs, il suffit de s’y intéresser de près pour se rendre compte que le véganisme n’a rien à envier aux régimes plus classiques. Il existe d’ailleurs des blogs de cuisine entièrement dédiés à la nourriture végane, comme celui d’Elavegan, une référence en la matière !

coupe verre salade fruit rouge orange

La cosmétique végane

Le domaine de la cosmétique est peut-être celui qui est le moins abordé dans la culture populaire, mais il n’en reste pas moins un élément essentiel du mode de vie végan. Il s’agit en effet de ne consommer aucun produit d’esthétique ayant trait, de près ou de loin, à une origine animale.

Cela passe à la fois par la composition des produits (à base de miel, de kératine ou encore de collagène animal), mais aussi par la déontologie des laboratoires, dont certains procèdent à des tests sur les animaux. Des labels permettent de mettre en avant les produits compatibles avec le véganisme.

L’habillement végan

Du côté de l’habillement, enfin, une liste établie par l’association PETA regroupe l’ensemble des matières issues de la production animale, et dont les végans ont choisi de se passer. C’est le cas du cuir ou de la laine, bien sûr, mais également d’autres éléments comme la colle, les teintures ou encore les boutons. Ces restrictions visent à abolir les pratiques comme le museling des moutons, ou l’élevage intensif.

Là aussi, des labels existent pour distinguer les vêtements conçus dans le respect des animaux et d’un mode de vie végan.

mouton blanc de face

Véganisme et certification : qu’en est-il ?

De nombreux organismes de certifications délivrent des labels pour assurer aux consommateurs que les divers produits, aussi bien cosmétiques qu’alimentaires, sont bien dépourvus de toute matière animale, et produits sans exercer de tests ou de souffrance envers les animaux.

Les labels PETA

L’association internationale PETA (« People for the Ethical Treatment of Animals ») propose 2 labels réputés : le label Cruelty Free, réservé aux produits, notamment cosmétiques, dépourvus de tests sur les animaux, et le label PETA Cruelty free and vegan, qui lui assure également que le produit ne contient aucune matière d’origine animale, quelle qu’elle soit.

Le label EVE Végan

EVE, pour Expertise Végane Europe, est une agence de certification française aux conditions très strictes, qui vérifie l’absence de test sur l’animal, mais aussi les procédés de fabrication, d’emballage…

La Vegan Society

Il s’agit d’un label remontant à 1944, à l’origine du véganisme. C’est un standard international, qui garantit lui aussi l’absence de tout produit ou sous-produit de la vie animale dans le bien certifié, ainsi que de tests sur les animaux.

De nombreuses solutions véganes à portée de main !

En bref, le véganisme est loin de l’image restrictive et négative qu’on a tendance à lui accoler ! Les solutions sont nombreuses et faciles d’accès pour préserver le bien-être animal. C’est dans cette vision positive et optimiste du véganisme que BHANGARA vous propose des sacs à dos, sacs à bandoulière, sacs à main et accessoires vegans certifiés "PETA-Approved Vegan" fabriqués à partir de chanvre comme fibre textile principale, ingrédient naturel connu pour sa résistance. Les teintures et accessoires (comme les boutons en noix de coco) sont exclusivement d’origine végétale, et vous assurent ainsi de magnifiques produits, en accord avec vos valeurs.

Partager ce contenu